064AMIMM1

Anthropologie mimétique de René Girard

L’intérêt des travaux de René Girard est d’inverser la perspective habituelle, qui jauge l’Écriture à la lumière de théories modernes (psychanalyse, structuralisme etc.) et cela d’une façon très originale. Ses grandes intuitions anthropologiques qui bouleversent le monde des sciences humaines – le désir mimétique et le phénomène de bouc émissaire – permettent de fournir une base rationnelle à la Révélation sans pour autant tomber dans le scientisme ou le rationalisme. Les grandes idéologies de notre temps sont ainsi passées au crible d’une critique où le texte biblique, et en particulier l’Évangile, apparaît comme une formidable clef de lecture anthropologique. La session vise à présenter la théorie de René Girard en recourant régulièrement aux textes bibliques. Chemin faisant, on abordera ainsi l’anthropologie générale, la psychologie humaine et la Révélation judéo-chrétienne. Le but est de mieux s’enraciner dans la Parole de Dieu pour acquérir une intelligence plus profonde de l’homme, de notre monde et de leur destinée.


Temps présentiel : 17.5 heures


Charge de travail étudiant : 82.5 heures


Méthode(s) d'évaluation : Analyse de textes, Compte-rendu d'articles, Travail personnel


Référence :
A - Ouvrages de René Girard -Le maître livre de René Girard, celui ou s'exprime sa pensée de la manière la plus complète est incontestablement Des choses cachées depuis la fondation du monde (Grasset, 1978 ; nouvelle édition 2001), dont il existe une version de poche (Biblio-essais n° 4001). Cet ouvrage est prolongé par Le Bouc émissaire (Grasset, 1982. Version de poche : Biblio-essais n° 4029). -Les analyses littéraires abondent dans Mensonge romantique et vérité romanesque (Grasset, 1962 ; nouvelle édition 1992) et Critique dans un souterrain (L'Âge d'Homme, 1976. Version de poche en Biblio-essais). -Les quatre ouvrages majeurs de René Girard sont depuis peu fort commodément réunis dans un volume au prix très abordable : De la violence à la divinité (Grasset, 2007). -Élargissement de la perspective non-violente de l'Évangile à d'autres religions (nommément l'hindouisme) dans Le Sacrifice (Conférences Del Duca – Bibliothèque Nationale de France, 1993). -Signalons enfin, sur le thème de l'apocalypse comme dévoilement et impératif de choix, son dernier ouvrage paru, Achever Clausewitz (Carnets Nord, 2007). B – Ouvertures théologiques -Raymund Schwager. Avons-nous besoin d'un bouc émissaire ? (Flammarion, 2011). -James Alison. 12 leçons sur le christianisme (DDB, 2015). -James Alison. Le péché originel à la lumière de la résurrection (Cerf, « Théologies », 2009). -Un ouvrage récent fait une récapitulation utile sur les problématiques théologiques liées à la pensée de René Girard : Bernard Perret. Penser la foi chrétienne après René Girard (Ad Solem, 2018).

Ce cours est proposé dans les diplômes suivants
 Master en sciences religieuses - option : theologica